« Les cicatrices de la nuit » Alexandre Galien

J’ai acheté ce livre car il avait été récompensé du « Prix du Quai des Orfèvres », ce qui en général est plutôt un gage de qualité, et cette fois-ci encore je suis conforté dans cette idée.

J’ai vraiment eu l’impression de lire un docu-fiction sur la PJ Parisienne, du début à la fin de ce roman policier nous sommes plongés au cœur d’une enquête de la Crim’, de toutes les étapes hyper détaillées, des dialogues très vivants agrémentés de nombreux mots argotiques (heureusement l’auteur nous les « traduit » systématiquement.

L’enquête démarre avec le meurtre d’une jeune prostituée et c’est Philippe le nouveau chef du groupe Crim’ qui en prend la charge en découvrant très vite que cette jeune femme était une de ses indics quand il y a peu il était encore chargé du groupe Cabarets…

Cette enquête deviendra de plus en plus personnelle et c’est là, le seul défaut que je trouve à ce livre qui se lit merveilleusement bien, les seuls faits personnels mis à part peut-être quelques anecdotes sur les personnages, sont liés directement à cette enquête et ne dépassent jamais vraiment son cadre. L’auteur va droit au but ce qui donne un sacré rythme à son histoire. Il ne lui manque vraiment que de donner un peu de vie, de consistance à ses personnages pour –à mon avis- faire partie de nos grands auteurs de polars actuels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :