« Saint Jean le macchabée » de Vincent Ferrique

Un cauchemar que beaucoup parmi nous ont déjà certainement fait : se réveiller dans un cercueil… Mais là, Jean se réveille réellement dans son cercueil la veille de sa crémation… Néanmoins, cliniquement, il est décédé mais, malgré cet état, il bouge, parle, pense…Alors, il est vivant ? mort ? C’est la question que tout le monde se pose.

De cette étrange situation, fil rouge de cette histoire, Vincent Ferrique dont j’apprécie beaucoup la plume (je vous invite vivement si vous ne l’avez pas encore lu à découvrir « l’utopie nanototal «), trouve prétexte à nous faire réfléchir sur la mort et donc la vie.

J’apprécie vraiment quand ce genre de littérature, nous amène à réfléchir sur des sujets psychologiques ou philosophiques et Vincent Ferrique est très doué pour nous présenter cela dans un texte agréable à lire mêlant humour, dérision …

Alors pour réfléchir à ce qui fait de nous des vivants, foncez découvrir ce roman publié aux Editions du Saule que je remercie au passage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :