Bancal de Nick Gardel

Auto-édition – 278 pages – 31 août 2021

Ouvrir un roman de Nick Gardel a pour moi, toujours été un plaisir. Cette suite qui n’en est pas vraiment une de Sans queue ni tête, n’échappe pas à la règle. Un régal de retrouver Jean Davis et Jean Anders accompagnés d’Aïna Fleury et de Trémeur Glascon pour une double enquête.

On commence donc avec deux victimes décédées, un éducateur spécialisé dans un accident de la route et un vieux banquier retrouvé dans une étrange position, tendance SM. Deux corps, une équipe hors du commun de quatre enquêteurs, par deux, ils auront chacun leur affaire.

Une nouvelle fois, Nick Gardel, nous entraîne dans un polar percutant, teinté d’humour et d’esprit avec en toile de fond, des thématiques fortes, telles la prostitution ou les laissés pour compte. Bancal est un plaisir à lire à a première gorgée tout en nous laissant en arrière-goût, un triste constat de notre société.

Je ne peux que vous dire de foncer sur le site de l’auteur (lien-ci dessous) et de commander Bancal au plus vite.

Le site de l’auteur : http://nickgardel.e-monsite.com/boutique/romans/bancal.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :