Des ailes sous ma peau par Chris Roy

Auto édition 342 pages 28/08/2020

Deuxième roman de cette talentueuse et prometteuse auteure après « Là-haut les anges », « Des ailes sous la peau » est un thriller psychologique qui vous ferra regarder la personne qui partage votre vie d’un autre œil… Car à l’image de Lars, le principal protagoniste de ce récit, connaît-on vraiment sa moitié ? Et ce même si vous avez passé votre adolescence ensemble ?

Un groupe d’amis de l’enfance en Belgique que la vie sépare comme c’est souvent le cas, études, vies professionnelles, mariages, enfants, tous les prétextes sont bons pour s’éloigner. Mais quand votre amour de jeunesse, dont tous les garçons étaient amoureux et les filles jalouses vous appelle, votre vie peut être chamboulée.

Ce sera le cas pour Lars quand Azel se rappellera à son souvenir, séparée, un enfant, en plein doute sur sa vie… Lars verra l’occasion de vivre la vie dont il rêve depuis des années.

Mais Chris Roy n’écrit pas de feel good… C’est donc dans un engrenage infernal que Lars mettra le doigt. Une descente aux enfers où régulièrement quand on se dit qu’il ne pourra pas être plus mal, il s’enfonce un peu plus.

Ce tourbillon qui emporte Lars, est le même que vous allez ressentir à la lecture de ce thriller, votre empathie, vos sentiments à l’égard des personnages seront sans cesse remis en question, les nombreux rebondissements ne cesseront de vous déstabiliser.

J’ai vraiment apprécié la lecture de ce deuxième roman de Chris Roy que je remercie beaucoup pour l’envoi de son thriller et si vous ne connaissez pas cette auteure, je vous invite vivement à la découvrir.

Un titre à écouter dont l’on retrouve la référence dans le roman :

Retrouvez ce roman et le précédent sur amazon (auto-édition) ou sur kindle avec votre abonnement :

DAD – Tome 7 – La force tranquille par Nob

DUPUIS 48 pages 02/10/2020

7 ème album d’une série que je ne connaissais absolument pas, mais qui ravit les lecteurs de l’hebdomadaire Le Journal de Spirou, DAD est une vraie belle découverte pour moi. Oui, malgré la quarantaine approchant, j’aime revivre des moments hors du temps. Et la lecture de cet album fut une de ces parenthèses.

Alors si comme moi, vous ne connaissez pas cette série, DAD est un papa célibataire de 4 filles Pandora dit Panda, l’aînée intello, Ondine, adepte des réseaux sociaux, créatrice de tutos beauté, Roxanne espiègle militante écologiste et Bérénice qui découvre la marche et le langage. DAD, comédien sans contrat jongle entre les factures à payer, l’éducation de ses filles, et l’envie de séduire la charmante docteure, maman divorcée dont l’ancien mari ne comprend pas qu’il n’a plus sa place dans sa vie.

Chaque planche, raconte une micro histoire, un moment de vie de cette famille dingue. Derrière un humour bien présent, nous sourions de ces petits moments que vivent beaucoup de parent divorcés.

DAD est une chronique de cette vie, souvent imposée à des papas ou mamans qui ne peuvent se poser pour souffler. Très joliment dessiné et mis en couleur, il a tout pour plaire aux petits (dès 8 ou 9 ans) et aux moins jeunes.

Le désormais traditionnel accompagnement musical :

Et toujours pour le commander privilégiez votre libraire indépendant :

https://www.lalibrairie.com/livres/la-boite-a-musique—dad—tome-7—la-force-tranquille_0-6881090_9791034747887.html?ctx=4ff00e31a217650f3b7f84d720bb69b3

Magasin Général – Tome 1 : Marie par LOISEL & TRIPP

Casterman 80 pages 14/03/2006

Entre-deux-guerres, Québec, Notre-Dame-des-Lacs est un petit village où la joie de vivre a depuis longtemps quittée les habitants. Ils forment malgré tout une communauté solidaire gravitant autour de deux piliers, l’Eglise, et le Magasin Général véritable cœur de vie du village et seul lien avec le reste de la province car il est équipé d’un téléphone et les propriétaires possèdes un véhicule motorisé.

Le temps se déroule à un autre rythme à cette époque, en plus des cycles agricoles, à chaque hiver, les hommes partent travailler dans les camps forestiers pour de longs mois coupés de leurs familles.

Seulement voilà, en quelques semaines, l’abbé est décédé et est remplacé depuis à peine une semaine quand décède Félix, le patron du Magasin Général qui laissera Marie, veuve et sans enfants.

Marie, gentille épouse « de » , serviable, aimable avec tout le monde, n’est même pas née ici. Trouvera-t-elle la force et le courage de prendre les rênes de la boutique ?

Magasin Général est à la base le premier tome d’une trilogie qui deviendra elle-même la première partie d’une trilogie car la série compte au total 9 tomes. Ce premier opus, écrit et illustré à quatre mains par deux talentueux créateurs que sont Régis Loisel et Jean-Louis Tripp, n’a qu’un défaut, celui d’être le premier de la série dont le rôle est de mettre en place le décor et de nous présenter les personnages, il est donc un peu lent. Cependant, ce rythme ralenti, nous permet d’appréhender les dialogues qui, écrit en français du Québec avec l’accent rural, n’est pas des plus faciles à maîtriser.

Petite musique pour l’ambiance :

Pour commander :

https://www.lalibrairie.com/livres/magasin-general–volume-1-marie_0-302068_9782203370111.html?ctx=f817e67ad82482086b4478817522641c

 » Cinq doigts sous la neige » de Jacques SAUSSEY

Cosmopolis 368 pages 27/08/2020

Une vallée, source d’inspiration qui dernièrement aura inspiré Franck Thilliez avec « Il était deux fois », Franck Bouysse avec « Buveurs de vent », Bernard Minier et « La vallée », sert cette fois de décor au nouveau roman de Jacques Saussey « Cinq doigts sous la neige » un one-shot. Jacques place donc son angoissante intrigue au cœur des Vosges. Des lacs, des routes non praticables, des maisons isolées, le passé d’un des personnages, raconté en prologue, des adolescents subissant les effets de leurs hormones, et une galerie de personnage sont les ingrédients que le Jacques Saussey tel un chef étoilé incorpore pile au bon moment et juste dans la quantité qu’il faut pour nous régaler.

Ouvrir ce roman, à l’image ses protagonistes, vous coupera du monde.  Acheté le vendredi aux alentours de 15 heures, je l’ai terminé dans la nuit. Une nuit blanche (en partie) de nouveau causée par un thriller de l’excellente maison d’édition Cosmopolis, chez qui je l’espère de tout cœur, Jacques aura toute la reconnaissance qu’il mérite pour son talent et sa gentillesse, surtout après le triste épisode FP.

L’auteur nous prouve également ici une nouvelle fois qu’il s’éclate en sortant de la très bonne série Magne-Heslin et que sa plume ne le limite pas à être l’un des meilleurs romanciers polars en France. Le thriller à suspense lui va à ravir.

Nous y retrouvons d’ailleurs sa patte dans les relations entre ses personnages, ici, l’amour d’un père pour son fils, qui le pousse à faire des choses irrationnelles, est le moteur principal de cette histoire.

Cette histoire, justement, revenons y. Marc Torres, écrivain à succès vit avec son fils avec lequel la relation est difficile depuis le décès des suites d’une longue maladie de Véronique, leur épouse et mère. Voulant tout faire pour faire plaisir à Alexandre, Marc accepte pour son dix-huitième anniversaire qu’il invite une quinzaine de copains et copines dans leur maison engoncée dans la vallée. Seulement la nuit, la neige et un accident de camion les coupes de tout contact avec l’extérieur. Nous sommes dans les années 70, où il n’y a pas les moyens de communications actuels. Alexandre est fragile, Marc est inquiet. Il devra le protéger des autres, mais surtout de lui-même.

Non pas un, mais plusieurs des personnages seront aspirés dans une tornade dévastatrice.

 » Frnck T1 le début du commencement » de Brice Cossu et Olivier Bocquet

DUPUIS 56 pages 17/03/2017

Frnck, non non il n’y a pas de coquille, c’est bien le titre du premier album de cette série dessinée par Brice Cossu, scénarisée par Olivier Bocquet et mise en couleur par Yoann Guillo. Intitulé « Le début du commencement », il porte très bien son titre.

Nous faisons tout de suite dès les premières cases connaissance avec Franck, un ado orphelin devant être présenté à une possible famille d’accueil. Ce n’est pas la première, les précédentes n’ont pas été des réussites. Et ce jeune Franck a bien l’air d’avoir son petit caractère…

Voulant fuir de l’orphelinat avant de se retrouver dans une nouvelle famille, intercepté par le jardinier de l’institution, Franck apprendra suite à une maladresse de ce dernier que ces parents ne sont pas morts comme supposé. Il n’en faudra pas plus pour le convaincre de partir à la découverte de ses origines. Seulement l’aventure dans laquelle il va être embarqué n’est pas du tout prévisible puisqu’il va se retrouver projeté dans le passé, la préhistoire.

Après avoir rencontré en tête à tête un tigre à dents de sabre, il fera connaissance avec ces hommes du temps passé, au langage bien particulier, les voyelles étant tout simplement absentes… D’où ce fameux titre.

Et c’est là toute l’originalité et à la fois le jeu mais un peu l’agacement aussi de cet album, ces bulles difficiles à lire.

Cet ouvrage permet donc de passer malgré quelques arrachages de cheveux un bon moment de lecture. Franck est très attachant, beaucoup de jeunes ados se retrouveront certainement en lui.   

Sortie du tome 7 le 04/09/2020

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑