Ibrahim et Nelson, les super-héros de la cour de récré!

Auto-édition 33 pages 21/10/2020

Nous n’en parlons toujours pas suffisamment avec nos enfants pensant comme souvent que cela n’arrive qu’aux autres, mais le harcèlement à l’école touche près de 700 000 enfants en France selon l’Unicef. Et la première arme pour lutter contre ce fléau est le dialogue, il faut en parler. Cet album jeunesse, peut par le partage d’un moment de lecture à l’école ou dans l’intimité d’un foyer familial y aider.

Ibrahim et Nelson, deux élèves de primaires ont découvert des magic gum qui leur donnent des pouvoirs et les transforment en super-héros. Ils ont décidé de mettre ces pouvoirs à contribution pour aider leurs camarades d’école. Un casier est mis à disposition pour faire fonction de boîte à lettres et recevoir messages et récompenses sous forme de friandises.

Ils reçoivent donc un message de la triste Yakara, souffre-douleur de ses camarades car avec ses quelques kilos en trop est « différente ». Nos super-héros vont donc mener l’enquête.

Cet album illustré est accessible dès le plus jeune âge en lecture accompagnée et permet de créer dans ce partage une bulle de confiance qui pourrait ouvrir le dialogue. En effet, les enfants peuvent tous être victimes, témoins ou même harceleur…

Cette ouvrage, joliment illustré et coloré, prône la diversité avec nos personnages de différentes origines, sensibilise au handicap avec l’un des super-héros Ibrahim en fauteuil roulant et nous éclaire donc sur le harcèlement avec ce que vit Yakara. Il est à la fois très pédagogue et j’ai apprécié qu’il ne soit pas que dans la dénonciation et enfermé dans la dualité bien/mal mais dans la recherche des causes qui transforment les camarades de Yakara en harceleurs. Ces derniers aussi, pourraient par le dialogue régler leurs problèmes…   

Parfois, malheureusement, comme dans cette chanson, le harcèlement peut avoir des conséquences désastreuses :

La famille Blaireau-Renard – T3 – Vivre ensemble par Brigitte Luciani et Eve Tharlet

DARGAUD 32 pages 11/09/2020

Liberté, Egalité, Fraternité, trois des valeurs de la République que l’on voit gravées sur les frontons de nos bâtiments publics et dont les notions ne sont pas toujours évidentes à expliquer au plus jeunes. Grâce à cet album illustré de Brigitte Luciani (scénario) et Eve Tharlet (dessin), nous pouvons transmettre et expliquer ces principes qui régissent notre société aux enfants. Moment d’échange et de partage, je vous conseille vivement de les accompagner dans cette lecture, surtout en ces temps présents où la menace virale attaque nos libertés. Sans vouloir entrer dans un débat idéologique, la situation actuelle, ouvre justement le débat entre liberté individuelle et protection des plus fragiles.

J’ai découvert la famille Blaireau-Renard, moderne, recomposée, tolérante avec cet album grâce aux éditions Dargaud et à Netgalley et ai découvert que les aventures de cette famille atypique n’en est pas à ses débuts et existe également en version animée. Les dessins à l’aquarelle sont doux et tendres et les couleurs automnales apportent une touche cocooning, une envie de partager cette histoire au coin du feu. Pour moi, et avec tout le respect et la nostalgie que j’ai pour cette collection, la famille Blaireau-Renard dépoussière complètement le père Castor. En tout cas le souvenir que j’en ai.

Un grand bravo au duo de créatrices et aux éditions Dargaud.

Un épisode animé pour faire connaissance avec Monsieur Blaireau et Madame Renard :

L’extrait musical :

Pour commander l’album :

https://www.lalibrairie.com/livres/la-famille-blaireau-renard-presente–volume-3-vivre-ensemble–_0-6763781_9782205085051.html?ctx=dbecdf2b68c61354f6680d57dfbf8de1

 » Un putain de conte de putain de chat » de Lapuss’ et Tartuff

Éditions Kennes 32 pages 26/08/2020

Du nouveau, du nouveau !! Lapuss’ renouvelle en profondeur Putain de chat avec ce conte écrit à quatre mains ou quatre pattes où les dessins sont mis en couleur. Du plus sans rien avoir enlever des ingrédients qui nous font apprécier ces « Putain de Chat ».

Ici, pour ce qui j’espère sera le premier opus d’une série, nous nous retrouvons dans la grosse pomme où vit dans l’appartement d’une bourgeoise âgée Hector, un angora turc de toute beauté. Derrière cette apparence de grosse boule de poils, son caractère est bien félin… seulement un félin embourgeoisé vivant de pâtés préparés chez le traiteur et dormant sur de moelleux coussins.

Une petite vie pépère donc pour Hector, jusqu’à sa rencontre sur le balcon de cet appartement newyorkais avec deux pigeons, Polo le Teubé et Jacques le Futé qui se moquant de sa condition, réveillent en lui un besoin de liberté. Mais n’est pas aventurier qui le veut.

De l’humour, un langage peu dans les normes, un Hector que j’imagine parler avec la voix d’Arnaud de Montebourg, une aventure urbaine, l’acceptation de l’autre et le rejet des différences. Voilà tous les éléments qui m’ont fait adoré ce conte de Lapuss’ et Tartuff que je vous conseille de lire sans plus attendre.

« Putain de chat T6 » de Lapuss’

Éditions Kennes 64 pages 17/06/2020

Amis de la poésie bonsoir !!! Quel plaisir de retrouver les chats de Lapuss’ et leur langage peu châtié.

Dans nos vies parfois un peu folles où nous avons du mal à lever la tête du guidon afin de prendre un peu de temps pour nous et de plaisir, de bonheur, je vous conseille vivement d’ouvrir un « Putain de chat ». Que vous soyez sous le charme ou pas de ses « monstres » à poils, vous ne serez pas déçus.

Au fil de ces maintenant 6 tomes, l’humain, le chauve s’est retrouvé de plus en plus entouré de chats qui ne sont là que pour lui pourrir la vie et ce malgré le peu de courage dont ils font preuve. Oui messieurs dames, les chats sont sournois !!!

Depuis le 3 ou 4ème tome, je me dis à chaque fois, ça y est, Lapuss’ a fait le tour, encore un, ça va devenir moins bon… et bien non, il se surpasse à chaque fois et en donne encore ici la preuve et comme à chaque fois, derrière ces situations comiques où il aime les torturer, les accabler de bêtises, nous ressentons tout l’amour qu’il leur porte. Et sans spoiler la fin, la dernière page nous annonce je pense un 7ème tome.

Vous voulez rire, vous vengez de vos amis à quatre pattes, foncez vers la collection « Putain de chat » publiée chez les éditions Kennes.

« La bibliothèque » de Jack KOCH

LE VERGER EDITEUR SEPTEMBRE 2020

J’adore les illustrations et l’univers de Jack Koch. Quand ce dernier a lancé une campagne ulule pour financer son nouveau projet, il était évident que j’y participe. C’est donc aujourd’hui que j’ai eu la chance de recevoir ce recueil d’illustrations.

De la poésie, voilà comment je qualifierais cet ouvrage qui pourtant ne comporte aucunes paroles. De la magie d’un monde enchanté, enfantin, qui nous fais voyager à travers des couleurs et des environnements différents. Nous suivons un jeune garçon et une jeune fille que nous devinons curieux et amoureux des livres.

Si vous ne connaissez pas encore Jack Koch, naviguez sur sa page Facebook, vous aurez un joli aperçu de son univers et je suis sûr que vous craquerez pour ces jolis dessins.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑