« A l’ombre des collines » Audrey Moulin

Depuis les dernières pages tournées, j’ai juste envie de découvrir la suite de ce roman historique qui nous fait découvrir la Suisse et notamment la ville de Sion dans le canton du Valais au XVème siècle où nous faisons la rencontre de Lucien et Sebastian qui malgré leurs nombreuses différences vont unir leurs forces pour défendre ce territoire. Comme c’est souvent le cas dans les romans historiques, nous suivront les personnages évoluer sur de nombreuses années.

Ce roman dans lequel l’auteure par son talent nous rend les personnages attachants, alterne habilement les récits historiques et les scènes d’action qui apportent un rythme intéressant à ce premier tome et ce alors même que parfois certains passages sont un peu longs.

Audrey Moulin a une très jolie plume agréable à lire, c’est une auteure qui mériterait d’être éditée dans une maison d’édition qui permettrait de faire découvrir son travail à un plus grand nombre de lecteurs. Je la remercie pour l’envoi de ce roman et la félicite grandement pour les quelques heures agréables passées à lire ce récit.   

« La solution Thalassa » de Philippe Raxhon

« La solution thalassa » est la suite de « la source S », mais pouvant se lire seule, on suit plutôt les mêmes personnages et quels personnages ! Il s’agit d’un couple de chercheurs François Lapierre et Laura Zante, professeurs à la prestigieuse Sorbonne.

Dès le début du roman, nous les suivront chacun dans un univers différent, un colloque d’entreprise pour Lapierre et une assistance à un général américain dans le cadre d’un rapatriement de la dépouille d’un aïeul d’un cimetière militaire à son pays d’origine pour Zante.

A chaque fois, de nombreux détails historiques viennent enrichir cette histoire qui se montre prometteuse car très vite, les événements vont s’enchainer, car Zante et Lapierre n’ont pas une vie de tout repos… Car oui posées les bases de ce roman, nous entrons à toute vitesse dans un thriller hyper rythmé, un page turner comme je les aime.

Si comme moi, vous aimez ces grands noms que sont entre autre, Berry, Khoury, Cooper, vous ne pourrez qu’apprécier « La solution Thalassa » de Philippe Raxhon. D’ailleurs dès la fin de celui-ci je n’ai qu’une hâte découvrir « La source S » qui deviendra sous peu « le complot des philosophes » aux excellentes éditions City, qui publient déjà une autre pointure du thriller historique en la personne de Jean-Luc Aubarbier, nouvelle édition qui apportera un texte retravaillé car même si « La solution Thalassa » fait partie des meilleures auto éditions que j’aurais lues, nous ressentons quand même qu’il manque ce passage dans les mains d’un bon éditeur. Et j’espère que l’entrée chez City de Philippe Raxhon, apportera à ses romans la visibilité et le succès qu’ils méritent.

« Deux degrés et demi » de Pierre-Etienne Bram

L’auteur traite ici un sujet qui me tient beaucoup à cœur : l’environnement. Il s’agit ici surtout du réchauffement climatique et de ses conséquences. Nous sommes dans un thriller d’anticipation mais beaucoup de ses conséquences se voient déjà aujourd’hui et il n’y a pas d’excuses, c’est l’Homme et lui seul qui en est responsable.

Ce roman est divisé en deux parties la première consacrée principalement au côté anticipation, la seconde nous fait entrer dans un thriller comme je les aime.

Face aux dérèglements climatiques, les nations ont validées un projet d’un gourou industriel (l’auteur s’est inspiré d’Elon Musk) instaurant de nombreuses lois (interdiction de manger de la viande, un compteur personnel bilan carbone, …), je trouve que la solution de légiférer est la meilleure car sans contraintes, les Hommes ne font pas les efforts nécessaires, mais privatiser même les réformes ??? Attention, c’est une réflexion personnelle et nous n’en sommes pas loin et en aucun cas il s’agit là pour moi de critiquer le choix de l’auteur pour son récit et certaines des propositions faites dans cette histoire sont très réalistes.

Donc, faisons connaissance avec Léo, le personnage principal qui est convaincu des efforts à entreprendre, pour la planète ses proches et surtout sa fille « belle-fille » en réalité, mais qui représente les générations futures. Léo est à mes yeux un mec bien, avec de vraies valeurs et un personnage attachant. Il se lance corps et âmes pour faire partie mais surtout pour que sa famille fasse partie des « élus », c’est gens qui seront choisis pour construire une nouvelle planète ne reproduisant pas nos erreurs.

A la fin de cette première partie nous découvrons la partie thriller de ce roman avec tous les codes que nous pouvons attendre et qui sont bien maitrisés par ce jeune auteur, mais il est difficile d’en dire plus sans en dévoiler les nombreux rebondissements qui nous attendent.

Foncez vers ce livre qui n’a comme seul défaut une écriture assez jeune mais que nous pardonnons sans problème tant le récit est maitrisé. Et Pierre-Etienne Bram m’a en tout cas donné envie de découvrir son univers.  

« Eric 76 » Richard Mesplède

Arghhh que cette Nouvelle nous laisse sur notre faim… D’une histoire banale dans ce genre littéraire post-apo, l’auteur y apporte une patte prometteuse et nous montre qu’il manie plutôt bien le français et s’amuse avec la langue certains moments..

Eric nous raconte ici à travers son journal, son réveil difficile dans un monde où il se sentira vite seul… Difficile de ne pas revoir les images de The walking Dead ou Je suis une légende, auquel il fait lui-même référence.

J’espère que ce texte aura vocation à se développer, car j’ai le pressentiment que l’auteur pourrait nous écrire un très bon roman SF.   

« Destins Obliques » Nicolas Wolters

Une intrigue au cœur de la campagne brésilienne…

Ce roman nous amène à la découverte d’une facette du Brésil moins connue que les fameuses Favelas. Nous plongeons dans les conséquences de la disparition volontaire de Cédric, belge de naissance s’occupant pour le compte d’amis d’une exploitation forestière. C’est malheureusement avec les images des incendies géants que nous nous les imaginons aujourd’hui, et la richesse des descriptions de l’auteur nous fait du bien…

L’histoire en soit, sans être d’une grande originalité est bien écrite et bien menée, nous ne restons pas sur notre faim après avoir tourné les dernières pages et surtout j’y retrouve ce que j’apprécie le plus dans ce genre de roman : des personnages normaux, que l’on pourrait rencontrer à chaque coin de rues, qui se retrouvent dans des situations devenant difficilement gérables et, encore une fois, nous voyons bien que cette malhonnêteté tellement humaine est bien présente sur l’ensemble des continents…

Si vous avez envie de voyager et de passer un agréable moment de lecture, foncez lire cet ouvrage et allez jusqu’au bout, il le mérite, malgré son seul défaut qu’est la mise en page un peu déroutante à mon sens (c’est une autoédition donc soyons indulgents).

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑