Le nageur d’Aral par Louis Grall

La manufacture de livres – 144 pages – 03 juin 2021

Ce premier roman d’un auteur plus habitué à nous livrer des contes ou des poésies, transforme à merveille l’essai. Même s’il est plutôt court, ce récit nous transporte très vite alors même que la beauté de la prose, nous invite elle, à prendre notre temps. À l’image d’Anton Nazarbaïev, ce nageur de combat russe, qui en pleine guerre froide, déserte lors d’une mission de combat au large de la Bretagne pour trouver refuge dans le monastère de Landévennec, nous avons l’impression en entrant dans ce roman de franchir la porte d’un lieu sacré, de recueillement.

Le soldat d’élite ne pouvait espérer trouver meilleur refuge que ce lieu géré selon la règle de Saint-Benoît afin d’aspirer à une retraite spirituelle qu’il espérait tant et même si ce refuge s’apparente à une prison dorée.

Louis Grall, avec sa poésie, nous livre de magnifiques descriptions de ce lieu où se mêlent puissance de l’océan, calme spirituel et nature sauvage au milieu desquels, l’humain a toute sa place. Car, il s’agit bien d’humanité, de relations humaines, de transmission entre Anton et les frères, comme entre le narrateur et Luc et surtout entre le narrateur à travers qui le nageur russe deviendra éternel.

Un grand merci à La manufacture de livres pour cette très belle lecture et bravo à Louis Grall qui en plus nous fait découvrir des poèmes de Gilles Baudry moine à Saint-Guénolé.

Louis Grall interviewé par France 3 Bretagne

Le site de La manufacture de livre : https://www.lamanufacturedelivres.com/livres/fiche/202/grall-louis-le-nageur-d-aral

L’abbaye de Landévennec : https://www.abbaye-landevennec.fr/

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑