Le quatrième rassemblement par Cyril Carrère

Cosmopolis 400 pages 8/10/2020

Avec son style très visuel, cinématographique, Cyril Carrère nous emmène à l’ouest du pays de l’oncle Sam, en Californie, état de naissance de nombreuses start-up, dans une petite ville, Visalia, dans laquelle William, créateur avec deux amis d’Educorp aimerait créer une nouvelle « Silicon Valley ». Seulement William, serial entrepreneur à succès, s’est cette fois complètement planté et Educorp fait faillite. Pour se relever et répondre à son appétit de requin des affaires, il acceptera l’aide d’un fond d’investissement… Mais quand on vend son âme au diable, on en perd son humanité…

Cyril nous offre avec « Le Quatrième rassemblement » un magistral page-turner, à travers lequel nous suivons le destin d’un homme qui perd son âme dans une machination qui n’a pas fini de nous surprendre tant sans cesse, nous nous demandons qui tire véritablement les ficelles. Ce roman est digne des meilleurs scénarios hollywoodiens et nous fait découvrir une Amérique de seconde zone comme nous la connaissons si peu.

Ce thriller est un vrai bon moment de lecture après laquelle vous regarderez d’un autre œil vos collègues et associés.

Résumé :

Visalia, Californie centrale.

William, l’homme d’affaires, rêve de créer un nouveau pôle d’excellence dans la région qui l’a vu naître, loin de la Silicon Valley et de la Baie de San Francisco. Lorsque sa société Educorp fait faillite, étourdi par le désir de revanche, il accepte l’aide d’un fonds privé sans en avertir ses associés.
Quand Carl, l’avocat fiscaliste, met son nez dans les affaires d’Educorp, ce qu’il découvre va l’aspirer au cœur d’un engrenage incontrôlable.

Philip s’active pour offrir une fin de vie décente à sa mère. Pour y parvenir, le lieutenant de police est prêt à tout.

Le destin de ces trois hommes va se télescoper quand William doit revoir ses associés, une semaine plus tard, à l’occasion du Rassemblement, rituel instauré depuis la fin de leur aventure commune. Parfaite symétrie des situations et des hommes : dans ce dédale de faux-semblants, de violences feutrées et de trahisons, le face-à-face s’annonce comme la plus dangereuse réunion à laquelle ils aient jamais participé.

« DON VEGA » de Pierre ALARY

DARGAUD 96 pages 02/10/2020

Tel un homme-orchestre, Pierre Alary, signe pour cet album revisitant le personnage de Zorro, le scénario, les illustrations et les couleurs. Une véritable performance sachant qu’en plus cet ouvrage est composé de 96 pages.

Nous voici donc plongés dans la Californie du milieu XIXème siècle. Une époque où elle n’appartient plus au Mexique mais n’a pas encore intégré les Etats-Unis. Période instable donc, néanmoins véritable aubaine pour les profiteurs en tout genre ayant soif d’argent et de pouvoir. Rien ne semble pouvoir les arrêter et écraser, faire souffrir, tuer les péons, ces fameux travailleurs pauvres condamnés pour survivre à extraire l’or des riches terres californiennes ne leur fait pas peur.

Heureusement, la légende El Zorro, renait d’elle-même pour prendre leur défense face à cette violence inhumaine et injuste. Le voir les défenseurs, héros masqués seront de la partie dans cette version revisitée, modernisée, je dirais même Tarantinesque tant l’action et la profondeur de ses personnages donent un relief particulier à cet album. D’ailleurs la scène du baptême a, je trouve, des airs de celle du mariage dans Kill Bill.

Pierre Alary signe ici un brillant scénario dont le rythme est accentué par les illustrations dignes de story-boards des meilleurs films hollywoodiens. Nous ne nous ennuyons jamais, même quand de nombreuses vignettes se suivent sans texte.

Une très belle réussite dont la fin en cliffhanger, nous laisse je l’espère envisager une suite.

Merci aux éditions Dargaud, à NetGalley et bien entendu Pierre Alary pour cette remarquable bande dessinée qui ravira les amateurs d’action et d’aventures.

Plus d’informations :

https://www.dargaud.com/bd/don-vega-bda5326530

Pour le commander :

https://www.lalibrairie.com/livres/don-vega_0-6881101_9782505084976.html

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑