L’herboriste de Hoteforais par Nathalie Somers

Didier Jeunesse 192 pages 07/10/2020

La littérature noire, celle qui nous rappelle la noirceur que peut prendre l’âme humaine et la magie de la fantasy se conjuguent aussi version jeunesse. Nathalie Somers nous en apporte une nouvelle preuve avec « L’herboriste de Hoteforais.

Dans ce récit, Ywen un jeune garçon voit sa mère disparaitre emmenée par les soldats du Duc. Il se retrouve seul avec son caléméon, dans cet environnement forestier où sa maman officiait comme herboriste. Voulant la retrouver, il partira en croisade contre les troupes du Duc, quête qui l’amènera à rencontrer des personnages divers et variés, et fera face à des situations que la maîtrise de l’art de sa mère aidera à sortir.

J’ai beaucoup apprécier ce roman de fantasy jeunesse qui met au cœur de l’intrigue le pouvoir des plantes, celles que nous offre la nature envers laquelle nous mettons tant d’énergie à chercher à la détruire. Alors oui dans ce roman, la faune et la flore sont imaginaires, mais le Duc détruit les forêts, difficile de ne pas faire le parallèle.

Ce livre est accessible aux élèves autonomes en lecture dès le CM1-CM2 et plaira également aux adolescents.

Je remercie beaucoup les éditions Didier Jeunesse et Netgalley pour cette agréable lecture.

 » RC 2722  » de David MOITET

DIDIER JEUNESSE 320 pages 23/09/2020

Grâce à NetGalley et aux éditions Didier Jeunesse, j’ai découvert ce roman SF, dystopique de David Moitet et ce récit m’a beaucoup séduit. Adressé à un public plutôt jeune, attention, certaines scènes assez violentes le destinent aux plus de 12-13 ans, il se lit très bien même pour les lecteurs ayant quittés l’adolescence depuis longtemps.

Nous découvrons donc notre France vers la fin de XXIème siècle, le réchauffement climatique et un terrible virus ont décimé près de 99 % de la population. Une majeure partie des survivants se sont retrouvés dans des abris souterrains où une nouvelle société s’est fondée, basée sur de nouvelles règles et protégées et alimentées en eau par les guerriers de l’eau.

Oliver, est le fils de Nikolai, un gradé, chargé de gérer la centrale nucléaire produisant l’énergie nécessaire à la vie dans l’abri. A la différence de son frère, Marco, entrant chez les guerriers de l’eau, lui décide de suivre une voie bien plus basique en rejoignant l’équipe de Sanglier, chargé de l’entretien. Néanmoins Oliver se pose beaucoup de question sur le fonctionnement de l’abri, ce qu’il y a dehors et surtout sur le manque de liberté imposé. Quand il apprendra le décès de son père, il cherchera à en savoir plus et à s’aventurer en territoires inconnus.

Ce récit aborde beaucoup de sujet dont les changements climatiques et surtout leurs terribles conséquences, il sera question de survie, de partage, de remise en question… L’amitié est très présente et parfois se transforme en sentiment plus profond. Ce roman est avant tout une aventure humaine.

David Moitet dont c’est le premier roman que je découvre et sûrement pas le dernier, nous offre un texte post-apocalyptique au style simple et agréable à lire. Il s’avèrera un choix judicieux pour faire découvrir la SF aux jeunes lecteurs et les sensibiliser à l’environnement.

Si vous avez apprécié ce roman, ce dont je ne doute pas, je vous invite à découvrir la trilogie SILO de Hugh Howey.  

Le site de l’éditeur :

https://didier-jeunesse.com/collections/romans-12-ans-et-plus/rc-2722-9782278098392

Pour le commander :

https://www.lalibrairie.com/livres/rc-2722_0-6488593_9782278098392.html

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑