D’Audace et de Liberté par Akli TADJER

Les escales – 304 pages – 25 Mai 2022

Plus qu’une suite, ce nouveau roman d’Akli Tadjer est un prolongement de son ambitieuse fresque historique commencée avec D’Amour et de Guerre.

Akli Tadjer longtemps publié chez les éditions Latès, nous offre avec son arrivée chez Les Escales, une fresque historique combinant ses talents de narrateur à la plume débordant d’humanité et un énorme travail documentaire. Nous suivons depuis le premier opus, le destin d’Adam Aït Amar, un jeune Kabyle arraché à ses terres natales, mais surtout à l’amour de sa vie pour combattre sur le front français contre l’envahisseur allemand.

Alors que l’on pensait son retour impossible en Algérie, nous retrouvons Adam sur le parvis de la gare d’El Kseur, quittée il y a maintenant plus de trois ans. Adam y est reçu comme un Français dans ce pays qui l’a vu naître. Si sur place, rien n’a changé, Adam, entre-temps, est devenu un homme, gagnant en assurance et en prestance. En effet, en France, il dirige avec Elvire Bergman la tannerie de Gentilly, de son père disparu depuis sa déportation. Adam et Elvire, en plus de s’occuper de cette entreprise, partagent leurs vies. Cette union, sans être née d’un amour fou, s’est bâtie sur l’attirance réciproque de deux êtres ayant perdu leurs rêves de jeunesse.

Si de loin, nous pouvions penser que, finalement, ils s’en sortent plutôt bien avec la tannerie très sollicitée, employant de nombreux ouvriers de différentes nationalités, nous nous rendons vite compte qu’il manque chacun d’eux une flamme de vie. Ils errent dans le présent plus qu’ils ne vivent Adam, s’autorisant juste le rêve d’être libre comme un Français, Liberté qu’il aimerait voir accordée à sa patrie.

Bientôt, une lettre inespérée arrive, qui viendra chambouler leur vie si rangée et les entraînera à Beyrouth et Jérusalem où ils remettront en question leur choix de vie et s’interrogeront sur leur place, leur rôle à jouer dans ce monde en reconstruction.

Avec D’Audace et de Liberté, Akli Tadjer réussi le pari d’une suite au moins aussi aboutie que le précédent opus, permettant de satisfaire les lecteurs D’Amour et de Guerre tout en étant accessible ceux ne l’ayant pas lu. Si cela est votre cas, préparez-vous néanmoins à l’envie de foncer chez votre libraire, acquérir le premier (maintenant publié en poche). En effet, le décor est différent, de nouveaux personnages viennent nous régaler de leur présence dont les merveilleux Mohamed qui ne savait pas lire et écrire et devenu depuis, un fervent amateur de poésie et, Nour, cette jeune femme très en avance dans une société n’ayant pas encore connue la révolution de mai 68.

Cette fresque historique ravira de nombreux lecteurs tant elle est à la fois moderne et tendre, enrichissante et surprenante et nous laisse avec en tête, des questionnements sur nos propres vies et notre Histoire.

Un immense merci aux éditions Les Escales et à Akli Tadjer pour ce magnifique roman qui nous laisse avec l’envie de se plonger dans une nouvelle suite.

« La nanny » de Gilly MacMillan

Éditions Les Escales 432 pages 11/06/2020

Il est parfois intéressant de faire une infidélité à nos talentueux auteurs de thrillers français pour aller explorer d’autres contrées. Ce thriller psychologique familial de Gilly MacMillan en est la preuve.

Franchement, je suis allé vers ce roman en espérant une véritable surprise car une plongée dans l’aristocratie anglaise n’était pas franchement attirante pour moi. Néanmoins, j’ai vu passé pas mal de retours positifs sur ce roman et sa disponibilité sur Netgalley m’a fait dire : ok je me lance. Résultat, une intrigue vraiment bien maîtrisée, un presque huis clos dans une demeure de type manoir dans la campagne anglaise, une touche de modernité avec Jocelyn, la fille qui revient, contrainte, des Etats Unis suite au décès de son mari, ont, malgré un rythme assez lent, su me convaincre.  

L’auteure que je ne connaissais pas jusqu’alors, possède ce talent de créer des personnages profonds, au passé construit, qu’elle nous fait découvrir en distillant ici et là des ingrédients nous permettant de les comprendre, tout en nous manipulant à sa guise pour nous amener là où elle le souhaite.

Si vous êtes friands de page turner, je vous déconseille ce récit, en revanche, si vous aimez découvrir des univers différents, jetez-vous sur cette publication des éditions Les Escales et faites connaissance avec Lady Holt, son défunt mari, Hannah la nanny disparue qui réapparait miraculeusement, Jocelyn et sa fille Ruby et tout un tas de personnages secondaires apportant leur patte à l’intrigue.

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑