Le cinéma hanté par Frédéric Lyvins

Éditions Faute de frappe – 168 pages – 15 octobre 2021

Une bande d’ados, un cinéma où rôde un spectre, le tout orchestré par le talentueux Frédéric Lyvens. Vous ne dormirez plus que la lumière allumée.

Bon, n’exagérons rien !! Pas pour le talent de Fred Lyvens, mais le côté flippant. C’est un roman destiné aux jeunes lecteurs quand même. Et, les moins jeunes comme moi, l’apprécieront également. Que de souvenirs où gamin, je lisais planqué sous ma couette à la lumière d’une lampe Varta comme nombre d’entre vous je suppose. Nous sous-estimons trop souvent le bienfait de ce genre de littérature qui en nous faisant un peu flipper, nous aide à vaincre nos peurs, nos angoisses.

Wattrelos, commune du Nord, située sur la frontière belge. Sophie et Louis, son petit frère, arrivent en vacances, accompagnés de leurs parents, chez leurs cousins Charles et Bertrand. Quitter leur Provence pour le Nord, même juste pour quelques jours, n’était pas facile. Mais, l’accueil chaleureux reçu leur fera vite oublier cette peine. Les cousins sont tellement heureux de les accueillir d’autant plus, que Bertrand, cinéaste amateur vient de perdre l’actrice principale de son prochain court métrage. Cette dernière a vécu une expérience troublante devant le cinéma abandonné à la terrifiante réputation où ils doivent tourner, il serait réellement hanté.

Mais, qui a dit que les ados étaient froussards ?? Pas cette joyeuse bande en tout cas. Ce film, sera le meilleur de Bertrand, il a tout prévu… Tout ne se passera pas exactement comme il le voulait.

Des personnages attachants, ados comme parents, un lieu magique, une impression d’être dans un film d’horreur des années 80 tout en étant très contemporain et un fantôme… Envie de flipper ? Courez chez votre libraire direction le Quai des Cauchemars, le train n’attend plus que vous pour partir.

Le site de l’éditeur : https://www.editionsfautedefrappe.fr/page-d-articles/le-cinema-hante-fr%C3%A9d%C3%A9ric-livyns

Le site de l’auteur : http://www.livyns-frederic.com/

« La mélodie du malheur » de Michaël Moslonka

128 pages éditions faute de frappe 04/02/2020

« La mélodie du malheur » est un court roman de Michaël Moslonka tirée d’une nouvelle écrite par ce dernier il y a quelques années. L’avantage de ce genre de roman est que l’on peut l’avaler en une soirée, ce que je vous conseille tant l’auteur prend plaisir à nous balader.

C’est un exercice difficile d’écrire une histoire courte car il faut accrocher très rapidement le lecteur et l’emmener dans l’histoire en quelques pages. Michaël Moslonka l’a ici réalisé avec brio.

Mina est une jeune fille surdouée dont les parents pour la protéger des conséquences de cette différence, décident que dorénavant, ils vivraient à la campagne. Les voilà donc arrivant aux Trois Epis, un mystérieux hameau qui nous fera voyager dans un univers où à aucun moment, si ce n’est lors du dénouement, nous comprenons vraiment où nous mettons les pieds.

C’est là, la grande réussite de l’auteur, qui écrit là une fiction dans laquelle je retrouve un peu de Stephen King, il nous entraîne dans une histoire où nous nous perdons, mais dans laquelle, lui ne nous perds pas et nous amène exactement là où il le voulait.

Terminant comme dans un conte par une jolie morale, mais n’en dévoilons pas trop…

Un grand bravo à Michaël Moslonka pour ce travail de qualité, c’est le premier de ses récits que je lis et j’ai vraiment envie d’en découvrir d’autres.

https://www.editionsfautedefrappe.fr/page-d-articles/la-melodie-du-malheur-micha%C3%ABl-moslonka

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑