Le Droit du sol par Étienne Davodeau

Futuropolis – 216 pages – 06 octobre 2021 – 9782754829212

Une BD-Documentaire nous racontant un pèlerinage écologique, engagé, celui de l’auteur qui nous interroge sur les traces laissées aux futures générations.

Été 2019, Étienne Davodeau entreprend un voyage pédestre long de près de 800 km entre Cabrerets dans le Lot et Bure dans la Meuse. Plus précisément entre la grotte du Pech Merle, refermant des œuvres d’art pariétales âgées de 25 000 ans pour les plus anciennes et le site d’enfouissement de déchets nucléaires, issu du projet Cigéo.

À travers plus de 200 planches, l’auteur alternera entre récit pédagogie, rencontres avec des proches ou mises en scène de rencontres antérieures au voyage, anecdotes de randonneurs et splendides paysages traversés. Le tout traversé par une grosse dose d’engagement et de partialité. Ce manque d’équité est tout à fait assumé par Davodeau.

Des questions, nous nous en posons à notre tour du début à la fin de ce récit graphique et, une fois la lecture terminée, nombre d’entre elles restent. Davodeau ne cherche pas à nous donner réponse à tout, d’ailleurs existent-elles, les solutions magiques ? Le dessinateur-randonneur, nous donne des clés de compréhension de la délicate gestion de nos déchets nucléaires que nos gouvernants ont choisis de cacher sous le tapis meusien.

Nos ancêtres nous ont légué de magnifiques témoignages de leur vie et nous, nous laissons aux générations futures le soin de gérer les déchets que notre mode de (sur)consommation génère.

Bravo à Étienne Davodeau d’avoir réalisé ce pèlerinage et de nous le restituer aussi joliment. Que vous soyez pro ou anti-nucléaire, lisez ce roman graphique. Aucune recette miracle n’existe et les arguments de chacun sont bien souvent recevables. Essayons déjà, ensemble de réduire nos consommations, de respecter notre planète et les vivants. Nous avons tous notre part de responsabilité.

Le site des éditions Futuropolis : https://www.futuropolis.fr/9782754829212/le-droit-du-sol.html

Mary Jane par Frank Le Gall et Damien Cuvillier

Futuropolis 88 pages 19/02/2020

Sans être un chef-d’œuvre du 9ᵉ art, cet album mérite une attention particulière par le choix de l’auteur, Frank Le Gall, de consacrer son récit, une biographie fictive, à la dernière des victimes de Jack L’éventreur, Mary Jane (Mary Jeannette Kelly). Biographie fictive, d’une jeune femme qui est prétexte à nous narrer, la vie de cette classe populaire, qui vivait dans une grande misère à une époque, celle de l’Angleterre Victorienne dont nous n’aimerions retenir que le faste de la révolution industrielle. Avant d’être victime d’un tueur en série, elle fut avant tout victime de sa condition.

Lors du règne de la reine Victoria, la société anglaise et de façon encore plus marquée, londonienne, est un véritable contraste entre la vie de la bourgeoisie, les nouveaux riches apparus avec l’industrialisation et la population pauvre, très souvent féminine, qui n’ont malheureusement comme choix de survie, que celui de marchander leur corps.

Cette noirceur, dénoncée, mise en lumière par le scénario de Le Gall est très joliment adoucie par les dessins, aquarelles de l’illustrateur Damien Cuvillier. Contraste qui nous rappelle l’opposition des classes sociales.

Ne vous attendez donc pas à en apprendre plus sur le célèbre tueur en série, mais plongez dans le décor de cette période de l’histoire et découvrez la face cachée de Londres. Un grand bravo à Frank Le Gall et Damien Cuvillier pour ne pas être tombés dans la facilité de faire un énième ouvrage sur Jack The Ripper.

Il ne m’a pas été facile de trouver un documentaire en français, ne se focalisant pas sur le célèbre tueur en série. Néanmoins, à travers cette courte vidéo, découvrez en image le Londres de la fin du règne de la reine Victoria.

Je vous invite à vous rendre sur le site de l’éditeur :

https://www.futuropolis.fr/

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑