Ibrahim et Nelson, les super-héros de la cour de récré!

Auto-édition 33 pages 21/10/2020

Nous n’en parlons toujours pas suffisamment avec nos enfants pensant comme souvent que cela n’arrive qu’aux autres, mais le harcèlement à l’école touche près de 700 000 enfants en France selon l’Unicef. Et la première arme pour lutter contre ce fléau est le dialogue, il faut en parler. Cet album jeunesse, peut par le partage d’un moment de lecture à l’école ou dans l’intimité d’un foyer familial y aider.

Ibrahim et Nelson, deux élèves de primaires ont découvert des magic gum qui leur donnent des pouvoirs et les transforment en super-héros. Ils ont décidé de mettre ces pouvoirs à contribution pour aider leurs camarades d’école. Un casier est mis à disposition pour faire fonction de boîte à lettres et recevoir messages et récompenses sous forme de friandises.

Ils reçoivent donc un message de la triste Yakara, souffre-douleur de ses camarades car avec ses quelques kilos en trop est « différente ». Nos super-héros vont donc mener l’enquête.

Cet album illustré est accessible dès le plus jeune âge en lecture accompagnée et permet de créer dans ce partage une bulle de confiance qui pourrait ouvrir le dialogue. En effet, les enfants peuvent tous être victimes, témoins ou même harceleur…

Cette ouvrage, joliment illustré et coloré, prône la diversité avec nos personnages de différentes origines, sensibilise au handicap avec l’un des super-héros Ibrahim en fauteuil roulant et nous éclaire donc sur le harcèlement avec ce que vit Yakara. Il est à la fois très pédagogue et j’ai apprécié qu’il ne soit pas que dans la dénonciation et enfermé dans la dualité bien/mal mais dans la recherche des causes qui transforment les camarades de Yakara en harceleurs. Ces derniers aussi, pourraient par le dialogue régler leurs problèmes…   

Parfois, malheureusement, comme dans cette chanson, le harcèlement peut avoir des conséquences désastreuses :

 » Différente et harcelée » par Aurore Delpech

TheBookEdition 84 pages 23/09/2019

Une jeune auteure d’à peine 19 ans qui écrit une autobiographie… Nous pourrions légitimement nous demander ce qu’elle peut bien avoir à raconter. La vie d’élève après tout, nous l’avons tous connu et les plus jeunes la vivent encore. Seulement voilà, la scolarité d’Aurore Delpech, je ne la souhaite à personne. En effet, en plus de ne pas s’être sentie à sa place en milieu scolaire dès la plus jeune âge, Aurore a été victime de harcèlement de la part de ses camarades d’école pendant une douzaine d’années. D’autres évènement traumatisants ayant également touché Aurore, c’est donc un récit touchant qu’elle nous livre dans ces quelques 80 pages.

En France, aujourd’hui il y aurait environ un élève sur dix, victime de ses camarades. C’est beaucoup trop, et pas suffisamment connu. Sujet probablement tabou, il faut passer par des témoignages comme celui d’Aurore pour transmettre le message, faire évoluer les mentalités, libérer la parole des victimes et sensibiliser et former le corps enseignant à ce fléau. Ce livre nous montre que même si les membres de l’équipe pédagogique d’un établissement peuvent être à l’écoute, ils ne sont malheureusement pas compétents pour gérer ce type de situation.

Le second sujet de ce récit, certainement aussi la cause de ce harcèlement est la « différence ». Aurore est une jeune fille solitaire et sans doute un peu trop mature pour son âge. Mais qu’est-ce la différence, la norme ? Qui nous l’impose ? Dans certains cas, et pour rebondir sur un article vu récemment sur les réseaux sociaux, elle est visible, dérangeante pour certains voir pour les plus extrémistes provocante. Personnellement cela ne me dérange pas. Néanmoins qu’un pseudo artiste, chanteur pour le coup, au succès uniquement médiatique, assuré par la bien-pensance ne laissant plus la place à la critique, sans être taxé d’intolérance et se mettant en avant pour défendre une cause comme celle dont il est question ici me dérange car il monopolise de fait la parole et l’attention ne laissant pas suffisamment de place à des personnes comme Aurore.

Ce livre devrait être lu par tous les enseignants, être à disposition de tous les élèves. Si dans votre entourage, vous avez un enfant, un ado chez qui vous soupçonner un mal-être, offrez-lui ce livre qui pourrait l’aider à y voir clair. De plus le courage et la force dont a fait preuve Aurore Delpech pour s’en sortir sera une vraie lueur d’espoir.

Bravo Aurore, se livrer comme cela sans jamais être dans la haine envers les harceleurs est très courageux et signe d’une grande sagesse. Je ne souhaite à ses derniers que de lire ton histoire pour je l’espère se grandir.   

https://www.thebookedition.com/fr/differente-et-harcelee-p-369350.html

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑