« Landru, l’élégance assassine » de Bruno FULIGNI

Éditions du Rocher 216 pages 09/09/2020

Cette biographie de Landru écrite par un historien spécialisé dans l’histoire de la police possède tous les ingrédients pour plaire à l’amateur de littérature noire que je suis et nous rappelle que même si nos auteurs favoris de thrillers et polars ont une imagination parfois débordante pour inventer des crimes abominables, ils sont parfois égalés voir, dépassés par des personnages réels et machiavéliques.

Bruno Fuligni, use donc ici de talent de conteur pour nous dépeindre l’histoire du surnommé « barbe-bleue de Gambais », s’inspirant des mémoires de feu le commissaire Jules Belin chargé à l’époque de l’enquête. Cette manière de nous raconter cette histoire, rend ce texte très accessible, simple et agréable à lire. Il nous plonge dans cette époque entourant la Grande Guerre, où Henri Désiré Landru passe du statut d’escroc à celui de tueur en série accusé du meurtre de onze femmes, pour lesquels il sera condamné à être guillotiné. Des premières disparitions, jusqu’à l’échafaud, nous suivrons donc avec attention, l’enquête, les interrogatoires, le procès en étant baignés dans l’atmosphère précédent les années folles.

La police scientifique n’existant pas encore, seules les capacités d’analyses, de déductions et de persuasions des enquêteurs peuvent convaincre à la fois le jury et l’opinion populaire (par le biais de la presse écrite raffolant de ces histoires) de la culpabilité de l’accusé. Plus d’ailleurs que la simple biographie de Monsieur Mystère, Bruno Fuligni, nous en apprend beaucoup sur l’histoire des prémices de notre police judiciaire.

Un grand merci aux éditions du rocher et NetGalley pour cette instructive lecture et félicitations à Bruno Fuligni grâce à que cette biographie est plaisante à lire.

« Winter is coming, une brève histoire politique de la fantasy » de William Blanc

Editions Libertalia 144 pages 02/05/2019

Un essai très bien fait sur les parallèles entre nos sociétés et l’imaginaire de grands auteurs, poètes tels que Tennyson, J.R.R. Tolkien, G.R.R. Martin, William Morris, Ursula Le Guin, Robert E.Howard, Hayao Miyasaki….

Cette brève histoire, condensée et agréable à lire s’adresse à un plus grand nombre de lecteurs que les ouvrages cités en référence qui seront plus réservés à de très grands passionnés, étudiants…

La fantasy depuis la fin du XIXème siècle a souvent servi aux auteurs pour dénoncer les dérives du monde moderne, des nouvelles technologies, de notre rapport à l’environnement. Cet essai nous permet de nous y retrouver un peu et de parfaire nos connaissances historiques.

Fan de fantasy ? Achetez et dévorez ce livre où il sera aussi question de comics, d’Astérix, des schtroumfs, de Led Zeppelin..

Pour finir, cette citation de G.R.R. Martin que je trouve sublime : « Ils peuvent garder leur paradis. Quand je mourrai, je préfère aller en Terre du Milieu ».  

« Les yeux de Méduse » de Hélène Kérillis et Grégoire Vallancien

Hatier Jeunesse 10/06/2020 48 pages

Amusant exercice que de chroniquer un livre pour enfant. Et c’est une masse critique de Babélio qui m’aura permis ce petit instant d’évasion et de légèreté.

Malgré cela, la mythologie n’est pas si éloignée de cela de l’univers imaginaire de nombreux romans Fantasy que je peux lire.

Sur la forme, ce livre d’une cinquantaine de pages, destiné aux enfants de 6-7 ans bénéficie d’une très belle qualité d’impression et le rendu des couleurs mettent en valeur les très belles illustrations. De plus, vous aurez en supplément de l’histoire, un mini-dico instructif, un quiz permettant de valider la compréhension de l’histoire, une double page d’infos complémentaires et un joli marque-pages que vous pourrez découper.

Concernant l’histoire de Persée ayant promis la tête de Méduse au Roi de Sériphos, elle est très bien adaptée au jeune lectorat à la fois sur la forme mais également sur le fond puisque par exemple le viol de Danaé est remplacé par un mariage forcé.

Cette série de chez Hatier jeunesse est une belle réussite qui séduira vos enfants.

« Alexander HAMILTON Père du Dollar Fondateur des États-Unis » Georges De La Loyère

Temporis éditions

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongé dans une biographie. Grâce à une « masse critique » de Babelio c’est maintenant chose faite avec cette biographie d’Alexander Hamilton rédigée par Georges De La Loyère aux éditions TEMPORIS. Biographie préfacée par l’ancien Président de la République et membre de l’Académie française Valéry Giscard d’Estaing, ami de l’auteur. Cette préface à la fois introduit et résume plutôt bien ce qui nous attend dans ces quelques 200 pages.

Ces quelques heures de lectures furent à la fois agréables et instructives mais surtout complétements différentes de mes lectures habituelles voir même des souvenirs que j’ai des biographies lues antérieurement au style plus romancé. Même l’auteur parle beaucoup d’Hamilton, le personnage principal de ce livre, dont la vie cache encore bien des mystères, l’auteur ne se focalise pas que sur lui et étend son étude à la période de naissance des Etats-Unis.

La lecture de cet ouvrage m’aura donné l’envie de lire plus souvent des biographies et de m’intéresser un peu plus à cette période de l’histoire américaine. J’ai, en revanche, été un peu déçu des trop nombreux parallèles faits avec une certaine idée d’une Europe Fédérale défendue par l’auteur car, de mon point de vue, l’histoire et les cultures des nations formant l’Union Européenne ne sont pas compatibles avec un modèle de fédéralisme à l’américaine.   

« La solution Thalassa » de Philippe Raxhon

« La solution thalassa » est la suite de « la source S », mais pouvant se lire seule, on suit plutôt les mêmes personnages et quels personnages ! Il s’agit d’un couple de chercheurs François Lapierre et Laura Zante, professeurs à la prestigieuse Sorbonne.

Dès le début du roman, nous les suivront chacun dans un univers différent, un colloque d’entreprise pour Lapierre et une assistance à un général américain dans le cadre d’un rapatriement de la dépouille d’un aïeul d’un cimetière militaire à son pays d’origine pour Zante.

A chaque fois, de nombreux détails historiques viennent enrichir cette histoire qui se montre prometteuse car très vite, les événements vont s’enchainer, car Zante et Lapierre n’ont pas une vie de tout repos… Car oui posées les bases de ce roman, nous entrons à toute vitesse dans un thriller hyper rythmé, un page turner comme je les aime.

Si comme moi, vous aimez ces grands noms que sont entre autre, Berry, Khoury, Cooper, vous ne pourrez qu’apprécier « La solution Thalassa » de Philippe Raxhon. D’ailleurs dès la fin de celui-ci je n’ai qu’une hâte découvrir « La source S » qui deviendra sous peu « le complot des philosophes » aux excellentes éditions City, qui publient déjà une autre pointure du thriller historique en la personne de Jean-Luc Aubarbier, nouvelle édition qui apportera un texte retravaillé car même si « La solution Thalassa » fait partie des meilleures auto éditions que j’aurais lues, nous ressentons quand même qu’il manque ce passage dans les mains d’un bon éditeur. Et j’espère que l’entrée chez City de Philippe Raxhon, apportera à ses romans la visibilité et le succès qu’ils méritent.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑