» Frnck T1 le début du commencement » de Brice Cossu et Olivier Bocquet

DUPUIS 56 pages 17/03/2017

Frnck, non non il n’y a pas de coquille, c’est bien le titre du premier album de cette série dessinée par Brice Cossu, scénarisée par Olivier Bocquet et mise en couleur par Yoann Guillo. Intitulé « Le début du commencement », il porte très bien son titre.

Nous faisons tout de suite dès les premières cases connaissance avec Franck, un ado orphelin devant être présenté à une possible famille d’accueil. Ce n’est pas la première, les précédentes n’ont pas été des réussites. Et ce jeune Franck a bien l’air d’avoir son petit caractère…

Voulant fuir de l’orphelinat avant de se retrouver dans une nouvelle famille, intercepté par le jardinier de l’institution, Franck apprendra suite à une maladresse de ce dernier que ces parents ne sont pas morts comme supposé. Il n’en faudra pas plus pour le convaincre de partir à la découverte de ses origines. Seulement l’aventure dans laquelle il va être embarqué n’est pas du tout prévisible puisqu’il va se retrouver projeté dans le passé, la préhistoire.

Après avoir rencontré en tête à tête un tigre à dents de sabre, il fera connaissance avec ces hommes du temps passé, au langage bien particulier, les voyelles étant tout simplement absentes… D’où ce fameux titre.

Et c’est là toute l’originalité et à la fois le jeu mais un peu l’agacement aussi de cet album, ces bulles difficiles à lire.

Cet ouvrage permet donc de passer malgré quelques arrachages de cheveux un bon moment de lecture. Franck est très attachant, beaucoup de jeunes ados se retrouveront certainement en lui.   

Sortie du tome 7 le 04/09/2020

« Le royaume de Naguerre – L’Élixir du bourreau » d’Isabelle Fabula

Editions Fleurus 196 pages 05/06/2020

Des meurtres, un royaume, des chevaliers, un capitaine de la garde, un chef de la police… L’ensemble des ingrédients d’un bon thriller historique… Sauf que celui-ci est accessible aux plus jeunes d’entre nous… En effet, il a été écrit pour de jeunes lecteurs dès 10 ans mais à presque 40, j’ai plutôt trouvé cette lecture agréable et bien construite. Une petite récréation de temps à autre nous fait du bien.

Richard 12 ans, suite au décès de son père devient comte et sa mère Clotilde sœur du roi Frédéric décide donc accompagnée de son fils de le rejoindre au château de Crénelais où nous feront connaissance avec les cousins du comte Alaric, Eudéric, Benjamine et Gaudric.

Peu après leur arrivée une servante est retrouvée morte apparemment empoisonnée. Le roi charge donc le capitaine de sa garde personnelle et ami Enguerrand de mener cette enquête. Ce sera sans compter sur le concours de Gaudric et son fidèle ami Sylvain.

Un roman très bien écrit et facile à lire pour petits et grands lecteurs. Et surtout je l’espère un récit qui donnera le goût de la lecture à de nombreux jeunes trop souvent le nez devant un écran.

« Les yeux de Méduse » de Hélène Kérillis et Grégoire Vallancien

Hatier Jeunesse 10/06/2020 48 pages

Amusant exercice que de chroniquer un livre pour enfant. Et c’est une masse critique de Babélio qui m’aura permis ce petit instant d’évasion et de légèreté.

Malgré cela, la mythologie n’est pas si éloignée de cela de l’univers imaginaire de nombreux romans Fantasy que je peux lire.

Sur la forme, ce livre d’une cinquantaine de pages, destiné aux enfants de 6-7 ans bénéficie d’une très belle qualité d’impression et le rendu des couleurs mettent en valeur les très belles illustrations. De plus, vous aurez en supplément de l’histoire, un mini-dico instructif, un quiz permettant de valider la compréhension de l’histoire, une double page d’infos complémentaires et un joli marque-pages que vous pourrez découper.

Concernant l’histoire de Persée ayant promis la tête de Méduse au Roi de Sériphos, elle est très bien adaptée au jeune lectorat à la fois sur la forme mais également sur le fond puisque par exemple le viol de Danaé est remplacé par un mariage forcé.

Cette série de chez Hatier jeunesse est une belle réussite qui séduira vos enfants.

« Sélène et la roue de l’année » Cécile Guillot et Mina M.

Quelle belle découverte !!! Comme quoi, accepter de sortir de sa zone de confort, peut avoir du bon. En effet, c’est grâce à la proposition de la Community Manager des Editions Sema que j’ai pu lire ce livre jeunesse qui sortira le 3 mars 2020.  

Ce livre nous emmène en voyage poétique au fil des saisons à la découverte de huit fêtes traditionnelles illustrées par de très jolis dessins aux couleurs pastels et accompagnées d’un petit poème. Nous suivrons en fil conducteur les activités de Sélène et sa maman à l’occasion de chacune de ces fêtes et c’est là toute la magie de ce joli ouvrage, le partage entre une jeune fille et sa mère. Cela nous change beaucoup de ce monde dans lequel nous vivons où, alors que les moyens de communications n’ont jamais été aussi nombreux, chacun s’isole de plus en plus derrière un écran qui tel des œillères obscurcit tout ce qui est autour.

Enfin, pour accentuer ce partage, et afin de rendre cette histoire encore plus vivante, des activités y sont liées, recettes, idées déco pour prolonger ces plaisirs retrouvés.

Voici maintenant l’avis d’Erine 9 ans (apprentie joueuse de flûte traversière, fan de mangas Pokémon et de bandes dessinées) avec qui j’ai partagé cette histoire : « C’est bien, mais il y a des mots un peu compliqués pour les enfants qui veulent le lire tout seul. Les dessins sont jolis et les couleurs harmonieuses. C’est cool d’avoir mis les activités à faire avec la famille).

Un grand merci à Sema Editions pour ce petit voyage hors du temps et pour m’avoir donné envie de découvrir le travail des deux auteures/illustratrices.

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑