Lucky Luke – Un cow-boy dans le coton par Achdé et Jul

Lucky Comis (Dargaud) 48 pages 23/10/2020

Quel grand plaisir nostalgique que de se plonger à nouveau dans un album de Lucky Luke, cowboy du far west, ayant survécu à son regretté créateur pour nous partager ses aventures toujours très actuelles scénaristiquement.

Cette fois, et après un premier voyage sur le Mississipi, notre héros solitaire revient en pays Cajun suite à un étrange héritage qui en fait l’homme le plus riche de Louisiane. Il se retrouve à la tête d’une exploitation de coton faisant vivre près de 1200 âmes dans ce sud des Etats Unis où l’esclavage est aboli depuis 5 années mais où le racisme est toujours présent et violent avec la présence du KKK. N’étant pas intéressé par l’argent, sa décision ne plaira pas à ses voisins propriétaire d’exploitation d’or blanc.

Un album de Lucky Luke n’en serait pas un sans la présence des quatre frères Dalton traqués cette fois par celui qui fut le premier Marshall noir américain, Bass Reeves qui permet de rendre hommage à l’ensemble des cowboys afro-américains ayant construit la légende de l’Ouest mais trop souvent oubliés des westerns.

Comme bien souvent, le seul reproche que je ferai à ce nouvel album est sa taille, trop courte, sur le modèle des albums d’antan. Un grand bravo à Jul qui signe le scénario aux nombreuses références actuelles et à Achdé aux commandes des illustrations.

 » STERN – TOME 4 – TOUT N’EST QU’ILLUSION  » de Frédéric et Julien MAFFRE

DARGAUD 62 pages 18/09/2020

Un nouveau voyage en Louisiane, cette fois pour suivre les aventures et rencontres d’Elijah Stern. Un bande dessinée signée à 4 mains, celles de deux frères Frédéric (scénariste) et Julien (Illustrateur). Ils signent là un quatrième opus qui peut se lire sans avoir connaissance des trois premiers néanmoins, à la lecture de celui-ci, comme moi vous risquez d’inscrire dans votre wishlist les précédents.

Arrivé depuis peu à la Nouvelle-Orléans, Elijah Stern, se trouve rapidement un emploi au cimetière local. Il y rencontrera foison de personnages, découvrira les coutumes locales et sera intrigué par une jolie jeune femme, Valentine Robitaille de qui il cherchera à se rapprocher.

La Louisiane, terre de mystère où la sorcellerie permet de développer des histoires à la limite du fantastique, sert ici de cadre à un scénario rondement mené par Frédéric Maffre, toujours sur le fil entre l’improbable et le plausible. On ne s’ennuie pas un instant et notre curiosité nous pousse sans cesse à tourner la page suivante.

Les dessins aux très nombreux détails sont magnifiquement mis en valeur par les couleurs nombreuses, sombres créant une atmosphère mystique. J’ai particulièrement apprécié les petites vignettes zoomant sur des détails, souvent les visages.

Une agréable lecture pour laquelle je remercie NetGalley, les éditions Dargaud et bien entendu les frères Maffre à qui je renouvelle mes félicitations pour ce chouette travail.

« REVE DE FEVRE » de George R.R. Martin

Pygmalion 510 pages 25/09/2019

Embarquer sur le Rêve de Fevre c’est partir pour un voyage sur le Mississippi au 19ème siècle. Mais un voyage pas comme les autres quand il s’agit d’emmener des passagers qui ont soif de sang…

Amber Marsh, vieux loup de rivière possédant une petite compagnie de bateaux à vapeurs, est contacté par un mystérieux inconnu Joshua York, qui lui propose un marché qu’il ne peut refuser, financier la construction d’un superbe vapeur à aubes latérales en échange de la moitié de sa société, et de ne pas poser de questions sur sa façon de vivre nocturne. Le capitaine Marsh rêvant de battre un record de traversée accepte très facilement sans se rendre compte de l’aventure dans laquelle il s’embarque.

Ce roman de George R.R. Martin a eu une première vie sous le nom de Riverdream, écrit au début des années 80, mêle habilement histoire et fantastique. C’est une véritable aventure humaine pour le capitaine Marsh et son équipage et pour York une bataille envers les siens, ses pulsions et son désir de paix entre peuple du jour et de la nuit.

Ce roman à l’histoire et aux personnages très travaillés manque juste parfois d’un peu de rythme. Mais l’auteur a surement voulu nous la faire découvrir au rythme de ces mythiques et majestueux bateaux. Martin est un très talentueux conteur qui a aussi écrit autre chose que cette merveilleuse saga de GoT.

« Freeman » Roy Braverman

Hugo Thriller 520 pages

Roy Braverman (Ian Manook) nous fait une nouvelle fois traverser l’océan atlantique pour nous retrouver dans l’État le plus français des États-Unis, la Louisiane. D’ailleurs, pour moi le personnage principal de ce polar est La Nouvelle Orléans…

Ne vous attendez pas à la lecture de ce livre à avoir plein de surprises, l’auteur reprend l’ensemble des ingrédients d’un roman policier comme il se doit : une équipe de flic particulière, le FBI, le parrain local (amateur de cocktails), l’ex flic, les voyous, les bars… Seulement tout cela est magnifiquement orchestré et mis en musique à la sauce New-Orleans…

Le roman démarre lors d’un énorme Ouragan et, c’est avec beaucoup de peine que les images diffusées en boucle à l’époque de Katrina nous reviennent, -l’auteur y fait référence en dénonçant, les conséquences de cette catastrophe naturelle, qui laissent encore des traces 15 ans après…- pendant lequel un vol est commis dans la maison du parrain local espionné par le FBI. De là commence une enquête puis une autre autour desquelles nous allons à la rencontre de nombreux personnages, de leurs histoires personnelles, de « traditions » locales, et surtout de cette région si particulière.

Un bon moment de lecture, un auteur talentueux et de supers recettes de cocktails.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑