Goldorak par Dorison, Bajram, Cossu, Sentenac et Guillo

Kana éditions – 168 pages – 15 octobre 2021

Cinq passionnés, talentueux représentants du 9ᵉ art, qui s’attaquent à un mythe pouvaient soit nous enchanter, soit nous décevoir. Ils ont fait mieux et nous offrent un chef-d’œuvre.

Ainsi se terminait au bout de 74 épisodes l’aventure Goldorak…

Ils l’ont tellement aimé qu’ils sont, en partie grâce à lui, devenus scénaristes ou dessinateurs de BD. Passionnés, certainement nostalgiques, ils ont rêvé d’une suite. Courageux et assurément un peu fous, ils ont osé la faire.

Alors que la guerre entre Véga et Goldorak est un lointain souvenir, que la Terre est en paix, qu’Actarus et Phénicia sont repartis sur Euphor et que Vénusia et Alcor mènent une vie normale, surgit l’Hydragon, le plus puissant des golgoths que tout le monde pensait disparus. Dans ce chaos inattendu, les armées terriennes sont écrasées et les survivants de Véga laissent un ultimatum, le Japon doit être entièrement évacué sous sept jours sous peine d’annihilation totale. Il ne reste qu’un espoir… Goldorak.

Un peu plus de cent planches, toutes plus belles les unes que les autres alternant entre sublimes créations et reproduction de scènes de l’époque où nous découvrions sur l’unique écran de la maison, cet animé japonais. Et, ici, pas besoin de version audio, la réalité est augmentée naturellement. Les bruitages, les voix des personnages résonnent en nous, au son des Planitrons, Fulguro Poing, Astéro Hache, Corno Fulgur, Métamorphose, Goldorak Go !!!

Les auteurs ont réussi le pari fou de rendre un hommage géant à l’œuvre de Go Nagai en fraisant renaître le robot géant quadragénaire tout en respectant l’original tout en véhiculant de nobles messages, tels que la protection de notre fragile planète, la nécessité du vivre ensemble entre les peuples ou que la violence n’est pas la seule solution aux maux qui nous menacent.

Cet album nous offre l’immense bonheur de retrouver Actarus, Alcor, Vénusia, Phénicia, sans oublier Procyon, Mizar, Banta et Rigel. Des retrouvailles tellement inespérées que les Fatals Picards chantaient « Goldorak est mort ».

En bonus, une trentaine de pages ajoutées à la fin de l’ouvrage nous permettent de prolonger l’expérience en immersion dans l’atelier des artistes, de la genèse de ce projet aux souvenirs d’enfance des auteurs.

Alors merci Xavier Dorison, d’avoir eu la folie de penser que leur retour était possible et bravo à Bajram, Cossu, Sentenac et Guillo de l’avoir suivi dans cette folie.

Séquence nostalgie….
Et non !!!!!! 😁😁😁😁😁

Scott Pilgrim -Perfect édition- T1 de Byan Lee O’Malley

HiComics 412 pages 20/02/2019

Grâce à cet ouvrage je peux presque dire que j’ai enfin réussi à lire un manga. En effet, et surtout par ses dessins, les visages avec les grands yeux expressifs des personnages sont clairement inspirés de la culture japonaise. Néanmoins, l’auteur étant canadien, son style est également très influencé par la culture comics américaine. J’y ajouterais un humour décalé, absurde à l’anglaise.

Ce savoureux mélange nous donne en tout cas une histoire sympa à lire, des personnages vraiment drôles pour certains et une sensation d’être devant un mélange de Friends et South Park.  

Scott, jeune adulte de 23 ans sans boulot pardon, entre deux boulots joue dans un groupe de rock formé avec des amis. Sans le sou, il partage avec son ami aimant les garçons, un appartement ou plutôt un studio très peu meublé. Scott, lui aime les filles d’ailleurs, se remettant enfin de sa dernière rupture, il a une petite amie encore au lycée…

A l’occasion d’une sortie à la bibliothèque, accompagnée de Knives Chau, sa fameuse lycéenne, ils vont croiser une livreuse d’Amazon qui ne laissera pas indifférent Scott. Il va devoir composer entre la jeune asiatique et son attirance pour Ramona Flowers…Seulement dans le monde dans lequel ils évoluent, pour gagner le cœur de Ramona, le jeune rocker devra affronter en combat ses 7 ex petits-amis.

La série Scott Pilgrim est composé de 6 volumes parus en noir et blanc entre 2004 et 2010. Une adaptation cinématographique sera réalisée en 2010. Concernant l’exemplaire que j’ai lu, il s’agit d’un ouvrage réunissant les deux premiers tomes, colorisés et accompagnés de bonus un peu comme dans un DVD. Une chouette lecture à ne pas mettre entre des mains trop jeunes.   

La Bande annonce du film :

La traditionnelle musique d’accompagnement :

Pour commander l’ouvrage :

https://www.lalibrairie.com/livres/scott-pilgrim–volume-1-perfect-edition_0-5468538_9782378870904.html?ctx=46ebf916a421119fd61f8f5eb8657485

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑