« La nanny » de Gilly MacMillan

Éditions Les Escales 432 pages 11/06/2020

Il est parfois intéressant de faire une infidélité à nos talentueux auteurs de thrillers français pour aller explorer d’autres contrées. Ce thriller psychologique familial de Gilly MacMillan en est la preuve.

Franchement, je suis allé vers ce roman en espérant une véritable surprise car une plongée dans l’aristocratie anglaise n’était pas franchement attirante pour moi. Néanmoins, j’ai vu passé pas mal de retours positifs sur ce roman et sa disponibilité sur Netgalley m’a fait dire : ok je me lance. Résultat, une intrigue vraiment bien maîtrisée, un presque huis clos dans une demeure de type manoir dans la campagne anglaise, une touche de modernité avec Jocelyn, la fille qui revient, contrainte, des Etats Unis suite au décès de son mari, ont, malgré un rythme assez lent, su me convaincre.  

L’auteure que je ne connaissais pas jusqu’alors, possède ce talent de créer des personnages profonds, au passé construit, qu’elle nous fait découvrir en distillant ici et là des ingrédients nous permettant de les comprendre, tout en nous manipulant à sa guise pour nous amener là où elle le souhaite.

Si vous êtes friands de page turner, je vous déconseille ce récit, en revanche, si vous aimez découvrir des univers différents, jetez-vous sur cette publication des éditions Les Escales et faites connaissance avec Lady Holt, son défunt mari, Hannah la nanny disparue qui réapparait miraculeusement, Jocelyn et sa fille Ruby et tout un tas de personnages secondaires apportant leur patte à l’intrigue.

« Fantazmë » Niko Tackian

Voilà un vrai, un pur polar hyper bien construit. L’intrigue, le style, le rythme, les personnages… C’est mon premier de Niko Tackian et je fais donc juste connaissance avec le commandant Tomar Khan… Un flic torturé, un de plus vous me direz… mais celui-ci a quand même tué son père…

L’enquête commence avec une victime, un sdf, une enquête qui devrait être vite abandonnée… Mais l’ADN parlera et rattachera se crime à un autre. Il s’agirait d’un tueur insaisissable, un spectre « Fantazmë » en Albanais…

Niko Tackian est en autre un scénariste pour la télévision, cela se ressent dans son écriture très cinématographique. Son roman se lit très vite et est très visuel. Assez court, il se lit en à peine quelques heures pendant lesquelles on plonge très vite dans son histoire.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑