« Le royaume de Naguerre – L’Élixir du bourreau » d’Isabelle Fabula

Editions Fleurus 196 pages 05/06/2020

Des meurtres, un royaume, des chevaliers, un capitaine de la garde, un chef de la police… L’ensemble des ingrédients d’un bon thriller historique… Sauf que celui-ci est accessible aux plus jeunes d’entre nous… En effet, il a été écrit pour de jeunes lecteurs dès 10 ans mais à presque 40, j’ai plutôt trouvé cette lecture agréable et bien construite. Une petite récréation de temps à autre nous fait du bien.

Richard 12 ans, suite au décès de son père devient comte et sa mère Clotilde sœur du roi Frédéric décide donc accompagnée de son fils de le rejoindre au château de Crénelais où nous feront connaissance avec les cousins du comte Alaric, Eudéric, Benjamine et Gaudric.

Peu après leur arrivée une servante est retrouvée morte apparemment empoisonnée. Le roi charge donc le capitaine de sa garde personnelle et ami Enguerrand de mener cette enquête. Ce sera sans compter sur le concours de Gaudric et son fidèle ami Sylvain.

Un roman très bien écrit et facile à lire pour petits et grands lecteurs. Et surtout je l’espère un récit qui donnera le goût de la lecture à de nombreux jeunes trop souvent le nez devant un écran.

« Hoplite ou l’épopée des Dix-Mille » de Jean-Luc Marchand

La Compagnie Littéraire 370 pages 24/01/2020

Je sors une nouvelle fois de ma zone de confort avec ce roman historique mais pas que… Même si j’aime beaucoup les romans qui parlent d’histoire, je suis plus habitué aux récits se déroulant au Moyen-Age ou à la Préhistoire. Là c’est un changement d’époque que ma proposé « La compagnie littéraire » puisque cette histoire se déroule quelques siècles avant J-C.

Avant de parler de mon ressenti sur le texte, je tiens à souligner le travail de cette maison d’édition (que je découvre avec ce texte), pour la qualité de ce roman numérique, quel plaisir à lire.

Ensuite, l’auteur Jean-Luc Marchand, à réaliser un roman historique, épique, initiatique, très bien écrit avec de nombreux détail et un texte chapitré de manière à lui donner un certain rythme malgré le peu de dialogues. De plus il a l’art de vous rendre ce texte si vivant que parfois nus oublions les 2500 ans environs qui nous séparent de Sophénète le héros de ce roman qui justement poursuit le but de devenir un Héros…

Mes connaissances sur cette période de l’Histoire et ce peuple des Spartiates étant plus que limitée, je n’ai pas l’œil suffisamment avisé pour savoir si l’auteur est proche de la réalité historique. Néanmoins, la lecture de ce texte nous démontre que l’auteur est soit un passionné de cette période soit il a réalisé un sacré travail documentaire.

En tout cas se livre a le double avantage de soit faire aimer l’histoire à un passionné de littérature, soit donner l’envie de lire à un féru d’Histoire.

J’espère que ce livre rencontrera son public, car une telle réussite mérite le succès.

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑