« La belle-mère » de Sally Hepworth

Edition L’Archipel 360 pages 20/08/2020

Une belle-mère, sacré sujet de discussion, adorée ou détestée, parfois moquée, … En tout cas elle est rarement absente des pensées d’un couple.

Sally Hepworth, auteure australienne en a fait le thème principal pour ce roman à suspense. En effet Diana (la belle-mère) et Lucy (La belle-fille) sont les personnages centraux de ce récit, ou plutôt la relation qui les lie en est le principal moteur. Et cette relation évoluera au cours de leur vie.

Ce roman va en remontant le temps. On y apprend le décès de Diana, un suicide apparent mais qui sera traité par les inspecteurs en charge de l’histoire comme un homicide. Nous serons donc transportés à travers le temps du passé de Diana à la rencontre avec Lucy, nous verrons les conséquences de ce décès pour les enfants et leur avenir.

Chaque chapitre est écrit à la première personne et ce mode de narration nous rapproche beaucoup des personnages. Pour chacun d’entre eux, nous n’arrivons pas vraiment à les aimer ou les détester totalement à l’image de Diana donc belle-mère parfois exécrable mais merveilleuse grand-mère et une femme qui donne de son temps pour les réfugiés. En fait, ces personnages sont à l’image de beaucoup d’entre nous multi-faces.

J’ai vraiment bien aimé cette lecture même si on peut relever quelques longueurs surtout pour cette galerie de personnages. L’intrigue quant à elle, s’il paraît simple au départ, se complexifie et son dénouement vous surprendra.

« Les yeux bleus » de Sébastien DIDIER

Hugo 558 pages 02/07/2020

Quel rythme, quels rebondissements !!! Un thriller comme on les aime. Un page turner qui nous tient en haleine du début à la fin.

Tout commence par un enlèvement, un jeune garçon, le fils d’Estelle et Anthony et petit-fils de Claude, figure niçoise. De là démarre non pas une mais plusieurs enquêtes qui comme on se doute finiront par se croiser même si elle ne se déroulent pas en même temps –grâce aux indications temporelles nous ne sommes jamais perdus-, mais jamais nous n’arriverons à deviner quand.

C’est le second roman de Sébastien Didier et le premier de lui que je lis. Une chose est sûr, j’ai envie de découvrir son premier. Rares sont les auteurs arrivant à mêler autant de personnages tout en conservant un récit très bien construit et où les intrigues s’enchaînent tout en restant crédibles.

Pour ne rien gâcher, la plume de cet auteur à suivre permet de dévorer les pages tant elle est agréable à lire. Félicitations Sébastien DIDIER.

« Ne lisez jamais la dernière page! » de Denis ALBOT

Même pas peur édition 204 pages 15/03/2020

Quand un auteur qui est également éditeur (profitez-en pour découvrir « Même pas peur ») écrit un nouveau roman, c’est un libraire qu’il choisit comme personnage principal. Un jeune homme que l’on imagine bien à la tête d’une maison de la presse et ce, malgré sa timidité maladive ciblée principalement vers les femmes car David souffre de caligynéphobie.

De son comptoir, il voit chaque jour passer pour aller récupérer sa voiture, une jolie jeune femme qu’il n’ose aborder que dans ses rêves. Quand elle cesse se rituel quotidien et que sa voiture ne bouge plus de place, il se décide à enquêter et à en apprendre plus sur elle. Cette quête que nous suivrons attentivement nous fera vivre de nombreuses aventures à la rencontre de plusieurs personnages et nous fera même traverser l’Atlantique.

Ce roman au titre amusant, je vous laisse découvrir pourquoi, se lit très facilement tant le style de l’auteur est sans prise de tête. De plus Denis Albot possède le don de saupoudrer son récit de ce qu’il faut d’énigme, de tension, d’humour et même d’amour afin de nous donner sans cesse l’envie de lire la page suivante et d’atteindre enfin cette dernière page. Tout au long de la lecture, on ressent le plaisir qu’il a eu à écrire ce roman, et le respect et l’amitié qu’il a pour les lecteurs avec lesquels il aime s’amuser. Ce livre sera un formidable compagnon au bord de la piscine où sur la plage, foncez donc chez votre libraire préféré.e que vous ne regarderez plus de la même manière une fois ce livre lu.

Ou acheter le directement sur la boutique en ligne :

https://www.meme-pas-peur-edition.com/product-page/ne-lisez-jamais-la-derni%C3%A8re-page

Commencez votre blog avec WordPress.com.

Retour en haut ↑